jeudi 27 janvier 2011

Album or not album ?

Une des problématiques qui m'occupent en ce moment quant à ma production musicale est la suivante : est-il plus intéressant (et pour qui ?) de proposer de nouveaux titres régulièrement ou de les garder en réserve pour un futur album ?

Il faut reconnaître que le format album est peu à peu remis en question par les nouveaux usages venus d'Internet, comme le montrent ces articles (en anglais) du blog Hypebot et du blog Music 3.0.

En tant qu'auditeur, je vais plus spontanément vers l'écoute d'albums que de titres individuels. Mais dans ma pratique musicale, j'aurais davantage envie de vous faire découvrir les chansons au fur et à mesure de leur achèvement, pour l'attrait de la nouveauté... Même si pour vous, toutes les chansons restent nouvelles tant qu'elles n'ont pas été diffusées.

Le problème de l'album, pour un musicien totalement indépendant, est qu'il exige de passer à un moment par une phase assez intense de finalisation (du son global, des arrangements, du choix des morceaux, du visuel). Cette phase, que j'ai personnellement appelée "le tunnel", n'est pas la plus facile à organiser et à gérer quand on fait tout soi-même, même si elle a des aspects passionnants. Une fois qu'on y entre, il faut aller jusqu'au bout, sinon on risque de devoir tout reprendre.

Donc, "Album or not album ?" : je n'ai pas encore trouvé la réponse, mais en attendant, je vais garder le contact en vous proposant régulièrement des aperçus de mon travail, en sons ou en images. Car en tant qu'auditeur, c'est le genre de choses que j'aime recevoir de la part des artistes que j'apprécie.

4 commentaires:

  1. Comme toi je préfère avoir un album entre les mains... je crois qu'il m'est arrivé d'acheter à l'unité qu'une fois ou deux !
    Après je comprends que de faire un album ne soit pas chose facile comme tu l'expliques pour toi...
    En tout cas je suis ravie que tu te sois remis à la composition et à l'écriture du blog, l'année 2011 commence bien ;)

    D'ailleurs je te souhaite une excellente nouvelle année !

    RépondreSupprimer
  2. Album pas album ?
    Aaaaaaaaaaaaaah.
    J’ai pendant longtemps été attaché au format album.
    Parce que j’ai grandi avec. La notion d’ « œuvre ».
    Mais finalement c’est qu’une question de technologie.
    C’est la capacité physique du support matériel à mettre telle durée de musique qui a dicté le format.
    Pourquoi la musique actuelle est essentiellement basée sur un format chanson de 3 à 5mn ?
    Parce que ce type de musique s’est développé au moment du format « 45 tours ». Et qu’on ne pouvait pas mettre plus de musique par face.
    Ensuite on a compilé ces chansons sur des 33 tours puis sur des CD.
    J’observe que mon mode d’écoute de la musique change selon les lieux désormais.
    En voiture, je reste album CD parce que je n’ai qu’un lecteur CD.
    Chez moi c’est de plus en plus le « picorage audiovisuel » sur you tube ou daily motion.
    Tu vois juste en fabriquant des vidéos. A l’heure d’internet, et bien qu’étant musicien, j’ai du mal à me passer du visuel. Ou alors il me faut les 2.
    Mais revenons à la question : album ou pas album ?
    Tu connais ma réponse… ça ne sert plus à rien les albums. Juste à ceux qui croient encore à une carrière « à l’ancienne ». C’est révolu tout ça. Surtout dans la chanson.
    Le jazz, l’opéra, c’est différent. Mais la chanson, ça toujours été une affaire de singles. Sauf chez une poignée d’artistes des années 70.
    Allez Bertrand ! En avant pour une carrière de singles ;o)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne compte plus les albums physiques qui remplissent mes étagères (en fait si, j'atteind les 1950).
    Mais ça peut être intéressant en effet, au compte goutte, mais alors que des tubes !
    Ca doit permettre de ne pas se faire oublier.
    Et rien n'empêche de presser une galette quand le compte et bon pour proposer aux concerts, donner à manger à la chaîne hi-fi et continuer d'enrichir mon mûr ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Plus j'y pense et moins j'ai envie de choisir !
    Pourquoi pas d'un côté un album pas trop long et "bien concentré" du point de vue du son et du concept, et de l'autres des titres égrénés au long de l'année, aux styles plus variés ? (mais pas trop variétés !)

    RépondreSupprimer